Visite en Région: Après le Fouta, le Ministre visite le CFP de Kindia

Arrivé ce dimanche 20 mars 2022, dans la cité des agrumes, le Ministre de l’Enseignement Technique et de la formation Professionnelle, Alpha Bacar Barry, a effectué une série de visite dans les écoles professionnelles, notamment au CFP situé au centre-ville de Kindia.

Face aux journalistes, le Directeur de ce CPF (unique dans la région), Mohamed Fofana, a salué la visite du Ministre tout en rappelant que c’est un CFP construit en 1933 et qui n’a été rénové qu’en 1995.  » C’est l’unique CFP dans la région de Kindia.

Nous souhaitons sa rénovation, son équipement et avoir le personnel parce qu’il est vieillissant et beaucoup sont partis à la retraite…Nous avons actuellement 36 encadreurs dans cette école », a expliqué Monsieur Fofana.

De son côté, Hadja Oumou Koultoumy Diallo, cheffe d’atelier électricité bâtiment chargée des cours de travaux pratiques en même temps chargée des stages a décrit quelques difficultés que rencontre son service. « Nous avons des problèmes de consommables, d’équipements solaires pour la formation des élèves.

Nous avons aussi des effectifs très élevés. En 2ème année par exemple, on a 89 élèves dont 5 filles qui doivent être certifiés à la fin de cette année. En 1ère année, on a 87 élèves dont 7 filles. Tous ceux-ci doivent faire des exercices dans les cabines. Mais, aujourd’hui, même s’ils ont des initiatives, ils vont les pratiquer ailleurs et surtout avec l’électrification rurale avec les panneaux solaires.

Donc, on a besoin d’équipements pour former les enfants », dit-elle. Face à toutes ces difficultés exprimées par les différents responsables du CFP, le Ministre Alpha Bacar Barry a promis d’œuvrer dans le cadre du renforcement des capacités du personnel mais aussi de la rénovation et l’équipement des installations. « Ce CFP est une école construite avec beaucoup de sérieux avec un taux de fréquentation assez raisonnable, un personnel d’encadrement et d’enseignement assez compétents. Je pense qu’il faut rapidement penser à la rénovation, ensuite à la maintenance des installations. Il faut aussi penser à la formation des formateurs pour qu’on puisse avoir une nouvelle génération qui va accompagner le personnel existant afin de reconstituer le personnel enseignant et de donner un enseignement de qualité.

Il faut mettre à niveau certains équipements, notamment dans la filière chaudronnerie/menuiserie. Au niveau de la filière mécanique, il faut aussi penser aux équipements; mais, surtout il faut que les écoles puissent parler au secteur privé, qu’on ait un plan de partenariat qui va permettre aux privés de s’installer dans une démarche de collaboration et de partenariat pour faire tourner les ateliers des écoles et donc améliorer la formation en alternance pour les apprenants », a expliqué le Ministre.