METFPE : la famille de Camara Laye reçue par le ministre Alpha Bacar Barry

METFPE : la famille de Camara Laye reçue par le ministre Alpha Bacar Barry

Un mois après avoir baptisé officiellement le centre de formation professionnelle de Donka « CFP Camara Laye », la famille du célèbre écrivain guinéen auteur de l’enfant noir accompagné des ressortissants du Hamana est venue exprimer ses sentiments de reconnaissance à l’endroit du ministre Alpha Bacar Barry et du gouvernement par rapport au choix porter sur Camara Laye.

Cet acte du gouvernement de transition sous la houlette du Chef suprême des armées, Colonel Mamadi Doumbouya le 20 octobre dernier a été salué par l’ensemble des ressortissants de Kouroussa en général et en particulier par le peuple de Guinée.

Au nom de la famille de Camara Laye, Dr Mohamed Ansoumane Camara et Mamadou Lamine Condé se sont réjoui de voir le CFP Donka qui portait à l’époque le nom de Georges-Poiret le centre dans lequel l’enfant noir a obtenu à l’âge de 16 ans son certificat d’aptitude professionnel (CAP) baptisé désormais Camara Laye. « Nous formulons le vœu de plein succès et de réussite à tous les jeunes qui accéderont à ce centre pour leur formation à l’image du célébrissime homonyme de leur école ».

Pour le ministre Alpha Bacar Barry, il faut d’abord remercier le Président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya qui a permis de finaliser le projet de rénovation de ce centre de formation professionnelle à travers la mise en vente du parc automobile de la présidence de la République. Le succès de la rénovation de cette école à travers le chantier école suscite aujourd’hui l’intérêt de certains pays tels que le Mali, la République centrafricaine mais aussi le BIT qui veut apprendre de cette expérience ‘’Chanter écoles ‘’ ».

Poursuivant, le ministre a fait savoir à la famille de Camara Laye ainsi que les ressortissants de Kouroussa qu’à travers les classes intelligentes opérationnelles au sein du CFP Donka qui permet à un formateur de dispenser son cours simultanément en temps réel à Kindia et très prochainement dans les autres CFP du pays nous permet de changer l’histoire pour ses enfants qui étudiait dans des conditions difficiles.