UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

𝗟𝗘 𝗠𝗜𝗡𝗜𝗦𝗧𝗥𝗘 𝗔𝗟𝗣𝗛𝗔 𝗕𝗔𝗖𝗔𝗥 𝗕𝗔𝗥𝗥𝗬, 𝗣𝗥𝗘́𝗦𝗜𝗗𝗘𝗡𝗧 𝗗𝗨 𝗖𝗜𝗣𝗖 𝗘́𝗗𝗨𝗖𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡 𝗗𝗘 𝗟𝗔 𝗚𝗨𝗜𝗡𝗘́𝗘 𝗟𝗔𝗡𝗖𝗘 𝗟𝗘𝗦 𝗧𝗥𝗔𝗩𝗔𝗨𝗫 𝗗𝗨 𝗚𝗣𝗘

Huit mois après sa brillante participation au sommet mondial sur la transformation de l’éducation, la République de Guinée abrite l’atelier régional sur le déploiement du nouveau modèle de financement du partenariat mondial de l’éducation (GPE).
Ce rendez-vous de Conakry connait la participation de la ministre de l’Education Nationale du 𝗠𝗮𝗹𝗶, 𝗠𝗺𝗲 𝗦𝗶𝗱𝗶𝗯𝗲́ 𝗗𝗘𝗗𝗘𝗢𝗨 𝗢𝘂𝘀𝗺𝗮𝗻𝗲 et son homologue en charge de l’Education Nationale de la République Centrafricaine, 𝗗𝗿 𝗔𝗯𝗼𝘂𝗯𝗮𝗸𝗮𝗿 𝗠𝗼𝘂𝗸𝗮𝗱𝗮𝘀-𝗡𝗼𝘂𝗿𝗲́ ainsi que des ministres de l’Enseignement Supérieur 𝗗𝗿𝗲 𝗗𝗶𝗮𝗸𝗮 𝗦𝗶𝗱𝗶𝗯𝗲́ et de l’Éducation Nationale 𝗚𝘂𝗶𝗹𝗹𝗮u𝗺𝗲 𝗛𝗮𝘄𝗶𝗻𝗴, du Représentant de l’UNICEF et de la Directrice de l’AFD.
Avec le nouveau modèle de financement du partenariat mondial de l’éducation, la République de Guinée est éligible pour un financement de plus 𝟴𝟮,𝟯 𝗺𝗶𝗹𝗹𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗱𝗲 𝗱𝗼𝗹𝗹𝗮𝗿𝘀 𝗮𝗺𝗲́𝗿𝗶𝗰𝗮𝗶𝗻𝘀. Cet atelier de Conakry qui se tient sur trois (3) jours, est une initiative du secrétariat du GPE dont l’objectif pour les trois pays est d’avoir une compréhension commune du nouveau modèle opérationnel du GPE et de son ambition, une solide connaissance des outils, un appui et des conseils pour l’identification d’une réforme prioritaire, comme l’exige le pacte de partenariat, un fort engagement dans des discussions axées sur les pays sur les conditions favorables à la transformation du système sur la base des documents, données et preuves nationales existantes ainsi que sur l’évaluation des facteurs favorables et des goulots d’étranglement.
Le représentant de l’UNICEF a expliqué que plus de 85% des enfants scolarisés dans les écoles de notre région ne peut pas lire et comprendre un passage adapté à leur âge à la fin du primaire.
Pour la ministre malienne en charge de l’éducation nationale, quand on parle d’éducation, il y a deux mots qui reviennent chaque fois « Qualité et inclusion ». Selon 𝗠𝗺𝗲 𝗦𝗶𝗱𝗶𝗯𝗲́ 𝗗𝗘𝗗𝗘𝗢𝗨 𝗢𝘂𝘀𝗺𝗮𝗻𝗲, ces deux mots résument les grands défis de l’école malienne d’aujourd’hui. « Le Gouvernement de la transition du Mali a ouvert un chantier de la refondation du Mali, à travers le Mali Koura dont aspire le peuple malien et qui passe par la transformation de l’éducation.
Très heureux de répondre à l’invitation du gouvernement guinéenne, le ministre centrafricain en charge de l’éducation nationale, 𝗗𝗿 𝗔𝗯𝗼𝘂𝗯𝗮𝗸𝗮𝗿 𝗠𝗼𝘂𝗸𝗮𝗱𝗮𝘀-𝗡𝗼𝘂𝗿𝗲́, a affirmé que l’objectif de cet atelier est d’améliorer l’accès, les résultats d’apprentissage et l’égalité des genres grâce à des systèmes éducatifs équitables, inclusifs et adaptés aux réalités actuelles.
En sa qualité de Président du Comité interministériel de pilotage et de Coordination « CIPC », le ministre Alpha Bacar Barry a rappelé que le nouveau modèle de financement ne vient pas perturber les planifications nationales existantes; mais au contraire, il vient en renfort pour booster le secteur éducatif. Ce rendez-vous de Conakry permet de poser le débat et d’échanger entre praticiens pour esquisser des solutions endogènes qui peuvent permettre en tant que pays africains de regarder les solutions; et, la participation des partenaires techniques et financiers viendra renforcer nos solutions ».

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn