Audience: une mission de supervision conjointe des Partenaires Techniques et Financiers Fonds Commun de l’Éducation en séjour à Conakry en appui au ProDEG

Jeudi 18 novembre 2021 : le Ministre Alpha Bacar Barry a reçu en audience, une mission conjointe de l’AFD et de l’UNICEF dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre du programme Décennal de l’Éducation.

La délégation est venue féliciter, le Ministre pour sa nomination, et faire le point sur les activités autour du ProDEG et leur état d’avancement, concernant l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle.

Dans leur message, la mission a parlé du mécanisme de mise en œuvre du ProDEG qui bénéficie d’un appui financier à travers un fonds commun de l’Éducation (FCE) et géré sous la forme de budget d’affectation spéciale (BAS) aligné aux procédures nationales.

La mission conduite par la Responsable d’équipe projet de la Division Éducation, Formation et Emploi de l’AFD Paris, a rappelé les défis pour l’exécution du FCE /BAS : une nouvelle dynamique entre les services, la maîtrise des procédures qui sont inscrites dans un manuel de procédure nationale.

Parlant, du ralentissement des activités dans la coordination des instances de pilotage, Mme Suvi Mallavuo-Bonnet, a invité le Ministre et ses homologues du secteur à redynamiser leurs efforts auprès de l’IPC.

Pour sa part, le Ministre a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur apport au secteur. Il a poursuivi son allocution en disant ceci : « Depuis, ma prise de fonction, je me suis rendu dans plusieurs établissements de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, en majorité le constat est le même, j’ai vu des écoles avec un état de vétusté très avancé et des apprenants à l’intérieur. Ces écoles ne sont pas en mesure d’accueillir des enfants, le pays peut en offrir mieux.

Dans le secteur, de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle 80 % des enfants viennent de familles pauvres, on ne peut pas au-delà de l’injustice qui existe déjà dans le parcours de l’ETFP leur infliger une double injustice en leur imposant de travailler dans ces conditions aussi insalubres, qu’inadéquates. »Avant de quitter la séance le Ministre de L’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle a rassuré, les partenaires, que le secteur est ouvert à tous les projets impactants, pour la reconstitution du corps des enseignants pour offrir une meilleure prestation aux apprenants.

Pour la réhabilitation des infrastructures, le Ministre a annoncé la mise en œuvre du projet de chantier école qui permettra aux apprenants de reconstruire eux-mêmes leurs écoles et percevoir des rémunérations journalières.

Pour finir, il affirme : nous avons échoué si après notre passage, il y a encore des menuisiers qui après leur formation sont incapables de faire une création avec une planche de bois.